Produits en français Produits en anglais Dés & accessoires Les Bébelles
Jeux de plateau
Jeux de cartes
Jeux de rôle
Jeux pour enfants
Romans

Le système de jeu : autre chose, et bien plus qu’un « jeu de rôle »

  • Il n’y a pas de « meneur de jeu », pas de « scenario », aucune préparation : contrairement à ce qui se passe avec les jeux de rôles, jouer au Comité ne nécessite aucune lecture de scénario, et tous les participants sont des joueurs : il n’y a pas de meneur de jeu. Y jouer est donc aussi simple et rapide qu’avec un jeu de plateau.
  • Si l’aventure m’était contée : Dans ce jeu, l’aventure à déjà eu lieu. Les personnages sont de retour et réalisent leur rapport devant les membres du comité, en essayant d’être celui qui brillera le plus. On y joue donc un personnage qui raconte une histoire (voir ci-dessous), mais on s’y exprime aussi directement à la manière de son personnage, comme dans un « jeu de rôle ».
  • Un jeu compétitif : Le comité n’est pas un jeu « sans règles » ou presque, basé sur le consensus ou le bon vouloir d’un Maitre de jeu. C’est un jeu ou les dés et la stratégie sont omniprésents, et dans lequel les joueurs (et non les personnages) s’affrontent pour la victoire finale : il y un gagnant à la fin de la partie. Même si, bien entendu, comme dans tout jeu de ce type, la seule vraie victoire et de créer ensemble une histoire réellement divertissante.
  • Un jeu sans temps morts : ce jeu est conçu pour émuler le rythme trépidant d’un film d’aventure, avec un système de résolution « contre la montre » utilisant un sablier. Il n’y a donc aucun temps mort, bien au contraire. De même, les « Momo, vas-y, fait ton jet de résistance » disparaissent du jeu, notamment grâce à un système de phrase clefs permettant d’introduire de nouvelles étapes sans « off » brisant la continuité de l’histoire.
  • Film ou série fleuve : la durée du jeu s’adapte à vos envies. Vous pouvez le programmer sur une seule petite soirée, mais pouvez aussi vous lancer dans des aventures échevelées étalées sur plusieurs sessions de jeux. Dans ce cas, la fin de chaque épisode, sauf le dernier, se termine par un « Cliffhanger » insoutenable qui tient les participants en attente de la suite
  • C’est un jeu… à boire ! : enfin, le comité est un jeu à boire, probablement le premier du genre. La boisson, même si elle est n’est pas nécessairement alcoolisée, tient un rôle précis dans le jeu. Verres et boissons sont donc des accessoires indispensables qui rajoutent aussi à l’ambiance unique du jeu et en fait un moment de convivialité particulière. Une règle optionnelle permet de mettre encore davantage l’accent sur le rôle de la boisson. A jouer avec modération.
  • Vivez en héros sans risquer de partir en fumée : laissons pour finir la parole à l’auteur «J’ai toujours voulu jouer à un jeu qui capture le rythme trépidant vous rivant à vôtre siège des Aventuriers de l’Arche Perdue. Je voulais aussi un jeu où vos personnages ne peuvent partir en fumée sur un jet de dés, mais ont toujours la possibilité de faire face aux complications afin de mettre pleinement à l’épreuve leurs capacités. Je n’ai jamais trouvé un tel jeu, j’ai donc décidé de l’écrire moi-même. »

:)